Le secteur automobile très impacté par la crise sanitaire

Related Articles

La crise sanitaire du coronavirus a eu des effets négatifs sur l’économie et l’industrie. Le secteur de l’automobile a été particulièrement touché. Le confinement a entraîné un arrêt de l’activité dans la production et la vente de véhicules. Quel impact en termes de vente et d’emplois a eu la crise sur l’industrie automobile ?

Une chute vertigineuse des ventes

La crise sanitaire et le confinement ont eu un impact négatif sur les ventes des véhicules en France.

2020 avait mal commencé avec une baisse des ventes de 13 %. En février, un regain avait eu lieu. Le mois de mars et le début du confinement ont amorcé le début d’une chute importante des ventes de 72 %. En avril, la dégringolade continue avec une baisse record de 88 %. En pratique, il n’y avait quasiment aucune vente quotidienne dans les concessions. Les ventes réalisées se sont effectuées par livraison, avec les précautions sanitaires qui s’imposaient.

Mi-mai a marqué la fin du confinement et une timide reprise des ventes. Le nombre de ventes a atteint à peu près 4 000 véhicules par jour. Si on compare la période janvier-mai 2019 et janvier-mai 2020, on enregistre une diminution de 50 %.

Le mois de juin a permis de retrouver un niveau acceptable, avec 32 000 ventes la première semaine, soit une diminution de 12 % par rapport à 2019. Il n’est pas certain que cette reprise suffise à compenser les pertes des premiers mois de 2020.

Un impact négatif sur les emplois

Conséquence de cette crise, les constructeurs automobiles annoncent des suppressions d’emplois.

Le secteur automobile représente 400 000 emplois directs et 900 000 emplois indirects. D’après le Conseil National des Professions de l’Automobile, environ 50 000 postes seraient menacés.

Ainsi, Renault s’est déclaré en grande difficulté financière. Le groupe envisage de supprimer environ 15 000 emplois dans le monde, soit 8 % de ses effectifs. En France, le plan de réduction des effectifs devrait concerner 4 600 emplois sur 48 000. Quatre sites vont être impactés : Caudan (Morbihan), Choisy-le-Roi (Val-de-Marne), Dieppe (Seine-Maritime) et Maubeuge (Nord). 1 500 emplois dans l’ingénierie, 2 100 dans la production et 1 000 dans les fonctions support sont menacés.

Renault Trucks, qui dépend d’AB Volvo, va supprimer 463 emplois. Il compte actuellement 10 000 salariés, dont 4 500 dans les activités industrielles.

D’autres constructeurs sont impactés. Par exemple, BMW a annoncé ne pas remplacer 6 000 départs à la retraites, principalement en Allemagne. Il ne renouvellera pas les contrats de 10 000 intérimaires.

Les mesures gouvernementales pour relancer le secteur automobile

Face à ces menaces, le gouvernement français a pris des mesures pour limiter la casse dans le secteur automobile. L’objectif du plan gouvernemental est de sauver le maximum d’emplois.

Dans son article reezocar.com nous fait part du plan de relance du secteur automobile via une infographie.

Bonus écologique et prime à la conversion résumé - source : https://www.reezocar.com
source : reezocar.com

Les aides de l’Etat consistent à proposer des aides aux particuliers et aux personnes morales pour l’achat de véhicules propres.

Ainsi, l’acheteur peut obtenir jusqu’à 7 000 euros pour l’acquisition d’un véhicule électrique, et jusqu’à 5 000 euros pour bénéficier d’une prime à la conversion.

Le bonus écologique s’applique aux véhicules hybrides rechargeables neufs (prime de 2 000 €) et aux véhicules électriques neufs (prime de 7000 € pour les personnes physiques, et 5 000 € pour les personnes morales).

La prime à la conversion a pour objectif de remplacer les voitures polluantes par des véhicules propres. Concrètement, il s’agit de mettre à la casse un véhicule polluant et d’acheter un véhicule propre, neuf ou d’occasion. Les véhicules achetés doivent obéir à plusieurs critères, comme par exemple un seuil d’émission de CO2 à ne pas dépasser. Pour être éligible, il faut également avoir un revenu fiscal égal ou inférieur à 18 000 € par part fiscale. S’il est supérieur, la prime est divisée de moitié.

La prime à la conversion peut être demandée de juin à décembre 2020.

Avec ces mesures, l’Etat espère relancer l’activité dans le secteur automobile et limiter les effets négatifs de la crise sanitaire. Actuellement, un nombre important d’acheteurs se sont manifestés pour l’achat de véhicules propres dans le cadre du plan gouvernemental.

Ainsi, les ventes de véhicules électriques ont été multipliées par 2 et l’achat de véhicules hybrides a augmenté de 11 %.

Pour aller plus loin

Comments

Vos articles préférés

Quels sont les papiers nécessaire lors de l’achat d’une voiture à l’étranger

Avant d'acheter une voiture à l’étranger, il convient de se renseigner sur l'état du véhicule et sur la réputation du vendeur. Ce...

Voyant de préchauffage allumé ? Les causes

Le voyant de préchauffage est installé dans les automobiles à moteur diesel. Sa fonction principale est de permettre au moteur de brûler...

Remplacer soi-même ses ampoules LED de sa voiture en 5 étapes

Changer vos ampoules de phares est plus facile que vous ne le pensez, alors pourquoi laisser le soin à un mécanicien ? Vous...