Devenir mandataire automobile – Fiche métier

Related Articles

Aujourd’hui, chaque ménage possède au moins deux voitures. Il existe plusieurs alternatives pour les acquérir : acheter à des professionnels, acheter chez le concessionnaire ou se tourner vers le mandataire auto. Le métier de mandataire auto attire de plus en plus de jeunes qui sont des adeptes du monde automobile et du secteur de la vente. Voici une fiche métier complète qui vous informera sur tout ce que vous devez savoir avant de vous lancer.

Le parcours scolaire

Aucune étude ne mène précisément au métier de mandataire automobile. Toutefois, le métier exige un certain nombre de compétences : une connaissance générale du monde automobile, un sens de la négociation, des notions de comptabilité ou encore la mise en place d’une relation avec le client.

Dans la plupart des cas, les mandataires auto ont fait des études dans la vente, dans le commerce ou dans la mécanique auto. On recommande aux jeunes qui veulent s’orienter vers ce métier de continuer après le baccalauréat en passant un BTS technico-comercial ou un BTS négociation relation client. Quelques écoles françaises proposent des formations de commercial automobile qui sont reconnues par l’État et qui permettent de se préparer au mieux à la fonction.

Comme il s’agit d’une activité particulière, le mandataire auto peut se faire former grâce à un contrat d’apprentissage ou un certificat de qualification professionnelle directement auprès d’un autre mandataire auto plus expérimenté.

Les différentes missions

Le mandataire doit tout d’abord se fournir en véhicules en négociant les prix auprès des fabricants ou des concessionnaires. Ces fournisseurs peuvent venir de partout dans le monde, un certain niveau en anglais est donc nécessaire. Le but est d’acquérir une voiture au prix le plus bas possible pour se dégager un profit au moment de la revente.

Il doit faire de la publicité pour son parc afin d’attirer les clients. Il doit chercher à comprendre leurs besoins et leurs attentes pour les conseiller vers le véhicule le plus adapté pour eux et surtout leur donner envie d’acheter chez lui.

Le mandataire peut aussi être amener à remplir des tâches administratives à la place du client comme la réalisation de la carte grise.

Le mandataire auto ne travaille pas qu’avec une seule marque. Il peut être mandataire Citroën mais aussi Renault. Son parc peut donc proposer un large éventail de marques différentes ce qui est un réel avantage que ce soit pour lui ou pour les clients qui cherchent à acquérir une voiture sans modèle précis en tête.

Le salaire

En France, le salaire moyen d’un vendeur automobile est de 1984€ brut, selon Indeed. Toutefois, comme le mandataire automobile est souvent à son compte, il peut espérer se tirer un salaire beaucoup plus élevé. En effet, une fois qu’il a payé les impôts, les frais liés à l’entreprise, les charges sociales et les différentes taxes, le surplus peut lui être versé à titre de salaire. Ainsi, plus l’entreprise fonctionne, plus le mandataire peut espérer se tirer un bon salaire. Au début, le temps de se faire une clientèle et d’établir une relation privilégiée avec les fabricants, il peut être difficile de s’en sortir. Cependant, si vous persévérez, vous pouvez réussir à atteindre les 4 000€ par mois.

Pour aller plus loin

Comments

Vos articles préférés

Autocollants pour voiture, que dit la législation ?

Vous souhaitez apposer stickers et autocollants sur votre voiture pour la personnaliser. La question se pose de savoir ce que la législation autorise. Il...

À la recherche d’une assurance auto en urgence ? Lisez nos conseils

Trouver une assurance auto qui corresponde à ses besoins ne constitue généralement pas une difficulté. Mais parfois, assurer son véhicule devient urgent.

Le secteur automobile très impacté par la crise sanitaire

La crise sanitaire du coronavirus a eu des effets négatifs sur l'économie et l'industrie. Le secteur de l'automobile a été particulièrement touché. Le confinement...