À quoi sert le décalaminage moteur ?

Related Articles

Voici quelque temps que votre véhicule semble fatigué. Il toussote au démarrage, parait moins puissant et dégage une fumée noire lors de vos accélérations. Ces signes indiquent sans doute un encrassement de votre moteur. Mais pas de panique, il est juste temps d’effectuer un décalaminage. Poursuivez l’article, nous vous expliquons tout sur ce procédé.

Le décalaminage moteur, qu’est-ce que c’est ?

Si vous utilisez votre voiture pour des petits trajets urbains et quotidiens, il est fort à parier que votre moteur est encombré. À force de tourner à vitesse réduite, les faibles températures atteintes ne permettent pas de brûler correctement les résidus de combustion qui se déposent petit à petit sur les parois de votre moteur. L’utilisation d’un carburant de mauvaise qualité peut également contribuer au colmatage. Pour que votre voiture retrouve ses performances d’origine, il faut effectuer un décalaminage. Cette technique consiste à nettoyer profondément le système moteur en supprimant :

Une fois le récurage effectué, l’automobile retrouve toute sa puissance, sa consommation diminue et le voyant moteur est corrigé. Grâce à la réduction de 50 % des gaz rejetés, vous contribuez à la protection de l’environnement et nos poumons respirent mieux.

Les éléments couteux annexes au moteur, comme la vanne EGR, le filtre à particules ou le turbocompresseur sont également libérés des particules nocives et retrouvent une nouvelle jeunesse. Tous les styles de moteurs, diesel, essence et même les GPL peuvent supporter un décalaminage.

Étapes et réalisation du décalaminage

Selon le degré d’encrassement de votre mécanique, il existe différents types de décalaminage :

1. L’utilisation d’un produit décalaminant adapté. La substance agit en quelques minutes. À utiliser dans le cas d’un moteur peu engorgé. Seul bémol, il faut ensuite rouler sur plusieurs kilomètres à une allure minimale et constante de 70 km/h.

2. Nettoyage manuel. Il est nécessaire de démonter toutes les pièces affectées, les décaper et les remonter. C’est une opération longue et fastidieuse seulement à envisager si votre moteur est très affaibli.

3. Injection d’hydrogène. Le gaz est introduit par le système d’administration d’air. Un solvant se crée par la recombinaison de l’hydrogène et de l’oxygène lors de la combustion. Les suies sont alors décollées, brulées, évacuées puis capturées sur un filtre installé en bout d’échappement. Ce buvard est traité avec les déchets industriels, une action écologique.

En ce qui concerne les deux premières opérations, vous pourrez les réaliser chez n’importe quel garagiste. Pour le décalaminage avec injection d’hydrogène, il faudra s’adresser à un professionnel certifié, formé et équipé d’une machine spéciale.

Après ce récurage, vous obtiendrez un résultat surprenant. Le ton rauque de votre automobile a disparu, elle respire mieux. Certain du bienfondé de cette pratique, l’association « 40 millions d’automobilistes » encourage les conducteurs à procéder au décalaminage de leur véhicule, pour réduire la pollution et en prime faire des économies.

Pour aller plus loin

Comments

Vos articles préférés

Quel est le volume du coffre d’une Peugeot 308 ?

Choisir un véhicule récent selon le volume de son coffre. ...

Achat de voiture : LOA ou achat comptant, quelle option choisir ?

Lorsque vous souhaitez faire l’acquisition d’une nouvelle voiture, la question du financement revient systématiquement : location avec option d’achat ou achat comptant,...

Pourquoi changer vos housses de voiture ?

Vous venez d’acheter une voiture d’occasion, mais vous aimeriez lui donner un coup de neuf. Pour arriver à atteindre ces objectifs, vous pouvez faire...