Nos conseils pour souscrire à une assurance auto pas chère en 2021

Related Articles

Il est tout de même drôle d’apprendre qu’une assurance auto coûte plus chère qu’une assurance habitation. Si vous êtes jeune conducteur ou que vous avez un malus, la facture peut parfois dépasser les 1 000 euros à l’année. Pourtant, l’assurance n’est qu’une précaution. S’il ne vous arrive rien durant l’année, on peut considérer que vous avez payé dans le vide. Pour alléger la facture, nous allons vous donner quelques conseils qui peuvent vous permettre de choisir la meilleure assurance auto pour un prix raisonnable.

1. Comparer les assurances

Avant d’arrêter votre choix sur une assurance bien précise, vous devez faire des devis ou faire une simulation d’assurance auto dans plusieurs agences pour comparer les prix. Déduisez-en une fourchette et comparez. Vous pouvez également utiliser un comparateur en ligne pour éviter de devoir remplir sans cesse les mêmes informations sur différents sites. Vous pouvez également tenter de négocier directement avec les compagnies d’assurance. Généralement, si vous souscrivez à une assurance habitation en même temps, vous pouvez bénéficier d’une réduction. Si vous êtes un jeune conducteur, pensez à vous renseigner auprès de l’assurance de vos parents. Avec le parrainage, vous pouvez obtenir une réduction non-négligeable.

2. Couvrir les besoins spécifiques

Il n’est certainement pas utile de souscrire à une assurance pour plus de 20 000 kilomètres par an si vous n’utilisez votre véhicule que pour vous rendre au supermarché au bas de votre rue. De même, si vous avez un garage personnel qui peut accueillir votre voiture, n’oubliez pas de le mentionner.

Vous devez prendre en compte tous vos besoins. Il y a souvent des vols dans votre quartier ? N’oubliez pas de prendre l’option. Vous empruntez régulièrement les autoroutes ? N’oubliez pas l’option pour le remorquage au cas où. Avant de vous jeter sur l’assurance tous risques, essayez de comparer le prix total en souscrivant à une assurance au tiers en prenant les options. Peu de conducteurs le savent, mais il est parfois plus judicieux de prendre une assurance mini et d’y rajouter les options derrière.

3. Penser à l’assurance personnalisée

Les assurances aussi se mettent aux nouvelles technologies. Désormais, vous avez la possibilité d’installer un boîtier au connecteur de votre voiture pour enregistrer votre façon de conduire et le nombre de kilomètres que vous parcourez. Ainsi, l’assureur est en capacité d’évaluer les risques que vous ayez un accident et peut vous rembourser une partie. On pense notamment au boîtier Youdrive qui permet aux jeunes conducteurs d’obtenir une réduction pouvant aller jusqu’à 50 % de la note totale. Si vous roulez peu, vous pouvez également vous assurer au kilométrage. Renseignez-vous bien auprès des assureurs pour connaître les solutions qui s’offrent à vous.

4. Augmenter sa franchise

Lorsque vous souscrivez à une assurance, même en tous risques, vous avez toujours une franchise à payer au cas où. Si vous l’augmentez, vous réduisez votre coût d’assurance. En effet, si au lieu de payer 300€ de franchise, vous négociez pour payer 500€ si vous avez un accident, cela arrange les affaires de votre assureur qui se fera un plaisir de baisser vos mensualités.

5. Payer soi-même les petites réparations

Si vous n’avez pas les moyens de mettre une fortune en assurance, vous pouvez prendre à votre charge les petites réparations comme les rayures ou encore un rétroviseur cassé. En effet, ces options représentent un certain pourcentage de votre assurance. Si vous ne les prenez pas, vous économisez sur la facture. Vous avez forcément quelqu’un dans votre entourage qui est capable de changer votre rétroviseur ou de cacher une rayure avec un peu de peinture. De plus, quelles sont vos chances de voir votre rétroviseur se faire envoler en route si vous conduisez et que vous vous garez convenablement ?

6. S’assurer en conducteur secondaire

Sachez que si vous vous assurez en tant que conducteur secondaire, vous payerez moins cher votre assurance surtout si vous avez un malus ou que vous êtes un jeune conducteur. Pour économiser, vous pouvez donc choisir de mettre un parent en tant que conducteur principal même s’il ne roule jamais avec votre véhicule. Par contre, il faut être conscient du fait que si vous avez un accident, les deux conducteurs se verront attribuer un malus.

Pour aller plus loin

Comments

Vos articles préférés

Les infractions entraînant un retrait de permis immédiat

Un permis ne compte que 12 points qui peuvent se perdre assez rapidement si vous ne respectez pas le Code de la route. Cela...

Comment et quand recharger une batterie au plomb-acide ?

Les batteries au plomb-acide sont bon marché, pratiques et conviennent à de nombreuses applications d'alimentation par batterie. Elles sont probablement plus connues...

Les critères à vérifier avant d’acheter une Ford d’occasion

Acheter sa voiture est un investissement important quelque soit son nombre de kilomètres. Vous avez craqué pour une voiture légendaire et vous...